Mon aventure au Canada #Part6 – Ma première expérience en colocation

A Toronto, le concept de colocation n’est pas du tout le même que celui en France.

Les loyers sont tellement exorbitants que les habitants sont obligés de vivre en communauté. De plus, il y a vraiment un manque de logement. D’ailleurs, si vous venez un jour à Toronto vous verrez toujours de nouveaux buildings en construction à chaque coin de rue, mais ce n’est jamais assez! Il semblerait que beaucoup de monde veuille vivre à Toronto 😋

En attendant, les loyers sont trop chers et les gens partagent un logement trop petit. Ce qui fait que les colocations ne sont pas vraiment (pour moi!) des colocations. Ici, on partage un logement, ce qui fait que chacun passe son temps libre dans sa chambre enfermé alors qu’il y a un salon en commun. Chacun fait ses propres repas, fait sa propre vaisselle et laisse celle de ses colocs sur le côté. Il n’y a aucun contact ni échange! C’est hyper déprimant! 

ET ATTENTION! Moi, je suis dans une colocation qu’avec une seule fille, qui est française en plus! 

Je n’ai jamais eu de coloc, j’ai toujours eu la chance d’avoir mon propre appartement (ou d’être chez mes parents), donc ça à été un choc pour moi de voir comment se passait la colocation ici. 

J’ai tellement l’habitude de partager un repas ou de passer des soirées à parler, lorsque j’étais chez mes parents. Et j’avais l’habitude de faire mon ménage un jour bien spécifique de la semaine, de manger sur une table ou de mettre la télé en fond sonore pour me sentir moins seule, lorsque je vivais seule. 

Dans cette colocation ce n’est vraiment pas le cas. La fille m’a fait bonne impression les 2 premiers jours. Elle était gentille et amicale, elle m’a dit que je pouvais faire comme chez moi et regarder Netflix sur la télé, sauf qu’au bout de 3 jours tout a changé. 
Elle a commencé à ne plus accepter ma présence dans la pièce à vivre et a très mal pris le fait que j’ai regardé SA télé! Ce qui l’a amené à me chercher des poux. 

Pour commencer elle m’a envoyé un sms à 22.00 alors qu’elle se trouvait dans sa chambre, la pièce à coté de la mienne, où je me trouvais : 

Elle a mis 3 jours avant de me parler! Et encore c’est parce qu’elle devait partir et que je me trouvais dans la pièce à vivre. Elle a commencé à me prendre de haut juste pour me dire que mes cheveux la soulaient, que c’était pas hygiénique et qu’elle était pas là pour les ramasser derrière moi! 
Je comprends tout à fait que trouver des cheveux partout c’est chiant et que j’en perds énormément mais elle aurait pu me le dire d’une façon différente au lieu de me faire un DRAMA!!!! J’ai rien dis et j’ai commencé à passer le Swiffer tous les soirs. Delà j’ai remarqué qu’elle m’avait fait un laïus sur la propreté et le respect ainsi que sur le fait qu’elle était maniaque alors qu’elle ne savait pas faire les poussières ni laver un lavabo 🤔

Ensuite j’ai eu l’épisode « psychotage » :

Premièrement, en tant que française toutes les deux je n’ai pas compris pourquoi elle a choisi l’anglais pour écrire son mot! 
Ensuite, je ne vois pas d’où sort ce mot. Je veux dire, je ne suis JAMAIS entrée dans sa foutue chambre!!!! Je pars d’un principe qu’un appartement ou une chambre est super personnel et y rentrer sans y être invité c’est un viol de la vie privée. 
 

Ça, ça a été la goutte d’eau! Une fille qui n’est pas capable de me dire les choses en face et clairement et qui en plus se fait des films, c’était trop pour moi! 

Mais ça ce n’est pas arrêté là! OH  NON!!!! 

Un soir, malheureusement les toilettes se sont bouchées. Au début j’ai cru que c’était ma faute mais en tant que fille de plombier je me suis rappelée qu’on ne pouvait pas boucher des toilettes du jour au lendemain. J’étais mal quand même parce que je ne voulais pas causer de problèmes. J’en ai parlé à un ami au boulot qui m’a dit qu’ici la plomberie était archaïque et que ça arrivait tout le temps! 
Mais ma coloc’ a soigneusement omis de me signaler le problème et a voulu me faire porter le chapeau :

Mon aventure au Canada #Part6 - Ma première expérience en colocationMon aventure au Canada #Part6 - Ma première expérience en colocation

Pas de chance pour elle, elle avait déjà ete trop loin avec ses deux drames précédents, donc j’en avais tellement marre que je lui ai « gentiment » répondu! 😁

Résultat, je vis avec une fille que j’évite un maximum et qui rentre dans la salle de bain alors qu’elle voit que la porte est fermée (sans oublier le fait qu’elle gueule parce que j’y suis!). 

Je voulais une colocation qui me permette de surmonter le manque de ma famille et mes amis, malheureusement je me retrouve (encore) avec une folle 😕

C’est vraiment dommage parce que cet appartement est juste magnifique et super bien placé dans la ville! 😍 Malheureusement, il va falloir déménager ENCORE!!!!

Mon aventure au Canada #Part6 - Ma première expérience en colocationMon aventure au Canada #Part6 - Ma première expérience en colocationMon aventure au Canada #Part6 - Ma première expérience en colocation

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s